Livre

Le système de santé navajo. Savoirs rituels et scientifiques de 1950 à nos jours.

Couverture resize

 A qui s’adresse le livre?

Le livre s’adresse à plusieurs types de lecteurs. Que vous soyez jeune étudiant en médecine ou en anthropologie, passionné par l’histoire des grandes nations indigènes nord-américaines ou féru de civilisation américaine, ce livre pourra répondre à vos questions.

Divisé en trois parties, l’ouvrage traite de thèmes afférents à:

  • l’anthropologie médicale (l’étiologie navajo, la représentation traditionnelle du corps navajo)
  • la clinique transculturelle (les relations entre patients navajo et médecins non navajo, le respect des croyances religieuses des patients, le cheminement intellectuel d’étudiants navajo écartelés entre leur volonté d’embrasser des carrières médicales et leur désir de respecter les tabous ancestraux).

Mais, il évoque également plusieurs pans de l’histoire du Sud-Ouest américain et notamment les événements qui donnèrent naissance à la Nation Navajo d’aujourd’hui:

  • constitution du premier gouvernement tribal en 1923,
  • agrandissements successifs du territoire de la réserve,
  • le rôle culturel et politique dans la préservation de la langue et de la spiritualité navajo joué par les Franciscains installés à Saint Michaels,
  • la concurrence que se livrèrent missionnaires protestants et catholiques dans l’assimilation de la tribu,
  • l’influence grandissante de la Native American Church dans la société navajo,
  • la lutte contre la tuberculose menée notamment par Annie Wauneka, grande figure politique navajo,
  • la création du Diné College, université tribale navajo
  • la marche vers l’autodétermination en matière de santé avec la création d’institutions et d’organismes tels que le Navajo Health Committee, la Navajo Health Authority puis la Navajo Division of Health.
Dine college 2

Diné College, © Nausica Zaballos, 2006.

 

dedication dine college

Célébration en l’honneur de l’inauguration du Diné College en 1968.
Rep. Wayne Aspinall (in suit) said he felt God when he held the digging stick used to break ground for Navajo Community College. Left to right: Tony Tsosie of Tsaile community, Medicine Man Charlie Benally, Aspinall, and then Navajo Tribal Chairman Peter MacDonald.

 

 Site du Diné College.

A partir des récits de célèbres anthropologues –Washington Matthews, Père Berard Haile, Gladys Reichard pour les plus anciens ou Maureen Trudelle Schwarz plus près de nous- et de témoignages recueillis dans la réserve, j’ai tenté d’expliquer la spiritualité navajo et les différents mythes (dont celui de l’Origine) qui donnèrent naissance aux cérémonies de guérison.

A ma connaissance, mon ouvrage cite, pour la première fois en français, un fond bibliographique extrêmement riche – The American Indian Oral History Collection – disponible sous microfilm au Center for Southwest Research à l’université du Nouveau-Mexique (Albuquerque). Les extraits de ces témoignages oraux permettent de comprendre quelles étaient les difficultés rencontrées par les hataali à la fin des années 1960 pour transmettre leur savoir à des jeunes apprentis de moins en moins nombreux.

zimmerman library

Center For Southwest Research, Zimmerman Library.

Des données épidémiologiques constituent également un complément d’information sur les enjeux sanitaires passés (tuberculose, trachome, accidents de voiture) ou actuels: cancer, SIDA, alcoolisme, diabète…

Présentation générale de l’ouvrage: quatrième de couverture.

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l’opinion publique américaine découvre avec effroi les conditions sanitaires des habitants de Dinetah, réserve navajo. La lutte contre la tuberculose et les infections qui déciment la population s’annonce longue et difficile.

L’incompréhension règne entre les représentants de la médecine occidentale et les malades qui font appel aux praticiens traditionnels. Autrefois en concurrence, médecine rituelle et scientifique coexistent aujourd’hui au sein des mêmes structures de soins.

Quelles ont été les modalités de transmission de ces deux savoirs ?

Si l’apparition de nouvelles pathologies a contribué à la reconnaissance des vertus thérapeutiques des cures traditionnelles, la présence de hataali (praticiens navajo) au sein des hôpitaux tient également à l’émergence d’une conscience politisée des personnels de santé navajo pour qui l’hôpital est devenu le lieu d’expression d’une fierté culturelle retrouvée.

Cet ouvrage analyse les différents projets éducatifs, sanitaires et politiques qui ont vu le jour depuis la fin de la seconde guerre mondiale afin de permettre aux deux types de médecine de coexister, voire de se compléter. Il donne la parole aux acteurs de ce système de santé singulier et revient également sur les différents types de rituels et praticiens navajo.

Navajo Nation Band resize

Défilé à Gallup, Intertribal Ceremonial, 2006, copyright Nausica Zaballos.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *